Espace client
0 811 49 86 86

ADSL ou SDSL comment choisir ?

ADSL ou SDSL ?

Tout dépend de l'utilisation et du site concerné

 

Hors zone d'éligibilité en fibre optique, les connexions haut-débit les plus courantes sont l'ADSL et le SDSL. Selon les besoins, une connexion SDSL est plus judicieuse qu'un lien ADSL. Dans cet article nous décrivons point par point les différences entre les deux technologies et leurs utilités en fonction des applications concernées, Email et Internet, Backup, VPN, VoIP.

 

1. ADSL

 

2. SDSL

 

1.  ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line)

ADSL signifie liaison numérique à débit asymétrique sur ligne d'abonné. La technologie ADSL fournit un débit asymétrique, le flux de données est plus important dans un sens que dans l'autre.

 

1.1  Eligibilité et couverture géographique de l'ADSL

Le débit d'une connexion ADSL dépend de la distance entre le lieu de raccordement et le central téléphonique présent dans la zone de l'abonné. Certains services comme la TV ou la téléphonie demandent un minimum de débit ADSL, l'éligibilité de ces services est donc soumise à des critères de distance.

 

Service(s) éligible(s) en fonction de la distance au central téléphonique :

 

 

  • Entre 3 et 6 km: ADSL et téléphonie, la distance maximale dépend de la qualité du câble téléphonique. Au delà de 5 km et jusqu'à 6 km, la vitesse doit être réduite à 1 Mbps en download.

 

  • 6 km et plus: Non éligible à l'ADSL.

 

1.2  Débit ADSL 

Jusqu'à 22 Mbps en dowload (débit descendant lors du téléchargement d'un fichier sur Internet par exemple), jusqu'à 1 Mbps en upload (débit montant lors de l'envoi d'un email par exemple). Le débit d'une connexion ADSL est donc intéressant en download mais très faible en upload. Si on souhaite faire de la téléphonie par IP avec l'ADSL, elle sera vite limitée par le nombre de poste. Le débit ADSL varie d'un site à l'autre en fonction principalement de la distance de raccordement par rapport au central téléphonique le plus proche mais aussi de la qualité de la paire de cuivre qui peut être oxydée ou soumis à des perturbations électromagnétiques extérieures. Donc d'un client à l'autre l'ADSL peut engendrer de très fortes disparitées, il faut bien évaluer le débit qu'il est possible d'obtenir sur le site à raccorder en fonction de l'utilisation que l'on souhaite en faire.

 

1.3  Garantie de débit et stabilité d'une connexion ADSL

Aucune garantie de débit n'est proposée sur le service ADSL, le débit peut fluctuer fortement au cours d'une journée. N'oublions pas que les connexions ADSL utilisent de banales paires de cuivre, ce métal malgré ses nombreuses qualités est à des "années lumières" de la fiabilité de la fibre optique (sans jeux de mots :). En effet la paire de cuivre sur laquelle transite les signaux ADSL est soumise à une atténuation qui est fonction de la longeur et du diamètre des fils, plus le débit est élevé plus la liaison ADSL devient instable. Si une ligne ADSL est instable elle peut perdre sa synchronisation plusieurs fois par jour avec des coupures de service inopinées. Afin d'éviter à une connexion ADSL de jouer au yo-yo, les opérateurs ont donc recours à la DLM. La technologie DLM est une sorte de système de régulation qui va faire décroitre le débit ADSL de la ligne dès que celle-ci présente une instabillité, ainsi la ligne devient plus stable. La baisse du débit se fait par palier jusqu'à se que la ligne deviennent plus stable. C'est de cette manière que les utilisateurs de l'ADSL ont parfois tendance à croire que leur opérateur bride le débit ADSL de leur connexion, mais sans cette technologie de régulation la connexion serait quasiment inutilisable. En effet qui voudrait d'un ligne ADSL qui se déconnecte dix fois par jour, dans le cas d'une entreprise se serait carrément insupportable.

 

1.4  Garantie de temps de rétablissement

Contractuellement il n'y a pas de garantie de temps de rétablissement sur l'ADSL, en cas de coupure de la ligne pour des raisons diverses, les délais d'interventions peuvent prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines (selon les opérateurs) en fonction de la complexité du problème rencontré. Il peut s'agir d'un incident au niveau du répartiteur téléphonique dans le meilleur des cas ou encore d'un problème physique sur la paire de cuivre arrivant au local concerné. Certains opérateurs proposent en supplément une garantie de rétablissement sous 48H, dans la pratique elle concerne plutôt la prise en compte de l'incident par les équipes de gestion que le délais de remise en service de l'ADSL lui même.

 

1.5  Téléphonie via l'ADSL

Bien qu'utilisée pour les signaux ADSL, la ligne téléphonique de l'abonné peut aussi être utilisée pour téléphoner avec un téléphone analogique. En effet en ADSL les signaux circulent sur une bande de fréquence supérieure à celle des signaux téléphoniques classiques. Les deux signaux ADSL et téléphoniques, peuvent transiter sur la même ligne sans interférence grâce à un filtre ADSL. Dans le cas d'un dégroupage total l'opérateur historique autorise seulement le transport des signaux ADSL sur la ligne qu'il loue donc moins chère aux opérateurs alternatifs. Ces opérateurs utilisent alors la technologie VoIP pour transporter la voix.

 

1.6  Prix d'une connexion ADSL

Le prix d'un abonnement ADSL est relativement bon marché, de 25 € à 79 € mensuel selon les opérateurs et les services ajoutés. Les opérateurs afin d'augmenter leurs marges incluent souvent des services VoIP ou TV dans leurs offres. La différence de prix peut facilement refléter des écarts dans la qualité du service client, hotline accessible rapidement, délais de prise en charge, suivi des incidents.

 

2.  SDSL (Symmetric Digital Subscriber Line)

SDSL en Français signifie ligne d'abonné numérique à débit symétrique. Le débit descendant (ou download) est égal au débit en émission (ou upload).

 

2.1  Couverture géographique et Eligibilité du SDSL

Le SDSL utilise une paire de cuivre torsadée. Cette technologie est donc accessible sur l'ensemble du réseau public téléphonique historique. Le débit maximal possible sur une paire de cuivre en SDSL est de 2 Mbps. Tout comme l'ADSL, le débit SDSL dépend de la distance par rapport au central téléphonique ou le NRA (Noeud de raccordement à l'abonné) le plus proche.

 

2.2  Débit d'une connexion SDSL

Le débit d'une connexion SDSL sur une seule paire de cuivre est au maximum de 2 Mbps avec une portée maximale de 2,4 km. Les signaux SDSL transitent sur une bande spectrale de 300 à 3400 Hz, cette plage de fréquence est normalement utilisée pour le transport de la voix analogique, donc il n'est pas possible d'utiliser une ligne SDSL pour faire de la téléphonie classique. Cependant la VoIP quant à elle est tout à fait possible sur une ligne SDSL.

 

2.3  SDSL ATM

 

2.4  SDSL EFM (Ethernet on the First Mile)